Month: March, 2014

Côte d’Ivoire: le festival des musiques urbaines, c’est bientôt!

Alpha Blondy et Asalfo au cours de la conférence de presse de lancement du FEMUA 7

Alpha Blondy et Asalfo au cours de la conférence de presse de lancement du FEMUA 7

La Côte d’Ivoire se prépare à vivre du 1 au 6 avril 2014, la septième édition du Festival des Musiques Urbaines Anoumabo (FEMUA). Cette édition comme le disait, il y a quelques jours, l’un de ses initiateurs, A’Salifo du groupe Magic System: “est celle du nombre parfait” et les organisateurs veulent faire les choses en grande pompe avec l’invitation de 17 artistes. “Ce n’est plus un festival ivorien. Il concerne toute l’Afrique, c’est pourquoi nous avons voulu convier des artistes de toutes parts” a encore dit A’Salifo. Au nombre de ceux-ci, Alpha Blondy, Surchocs, Affou Kéita, Ahmed Farras, Espoir 2000, DJ Debordo de la Côte d’Ivoire. Avec eux, l’on aura Lady Ponce du Cameroun, Youssoupha de la France, Gyedu Blé Ambolley du Ghana, Fodé Baro de la guinée, Amadou et Mariam du Mali, Ferré Gola de la République Démocratique du Congo (RDC), Maxy Sedumedy du Botswana, Sana Bob du Burkina Faso.
A’Salifo disait encore que le Femua était né pour permettre aux personnes les plus pauvres de pouvoir aborder et voir sur scène gratuitement les musiciens qu’ils n’auraient jamais eu la possibilité de voir. C’est le festival des rêves accomplis. La musique doit “être un facteur de développement, d’actions sociales et de contribution à la construction d’une société en paix et d’exemplarité pour la jeunesse” soutien le musicien de Magic System qui, avec ses 3 autres compagnon: Tino, Manadja et Goudé profitent de leur notoriété comme ambassadeurs de l’UNESCO pour inciter les jeunes aux valeurs de la paix à travers l’éducation. Dans le cadre du FEMUA, des oeuvres sociales telles que des écoles voient le jour. .

A paraître “Chronique d’un été glacial: le rêve naufragé des Africains”

95A_AffondoLes éditions Cedres ont le grand plaisir de vous annoncer la sortie prochaine du livre « Chronique d’un été glacial : le rêve naufragé des Africains » de Jean-Baptiste Sourou.

Paru, en Italien, en 2011, aux Editions San Paolo, il a obtenu, en 2013, successivement le Prix international Solidarité avec les Réfugiés à l’International Journalism and Media Awards, et celui du Meilleur Auteur à l’Africa-Italy Excellence Awards.

« Chronique d’un été glacial : le rêve naufragé des Africains » traite des milliers de migrants, en particulier africains, qui tentent, au risque de leur vie, de gagner les côtes italiennes, avec un rêve dans la tête: avoir une meilleure vie. Mais la réalisation de ce projet est des plus aléatoires et des plus dangereuses.

Après des années passées aux côtés de ces immigrés, comme journaliste et chercheur, l’auteur nous livre leur quotidien, leurs péripéties grâce à des témoignages poignants et des récits inédits. Son ouvrage nous livre une vision riche, critique et très dure de la situation des immigrés et du rôle de l’Afrique.

Jean-Baptiste Sourou partage aussi ses réflexions sur les actions politiques, sociales et les décisions économiques concrètes qui pourraient aider ces ” mésaventuriers ” à continuer à rêver d’un futur plus humain, qui leur soit propre, sur leur terre.

Ce livre qui sera bientôt disponible, sera le premier de notre jeune maison d’édition, un important pilier du Projet Cedres basé au Bénin..

Le Marché des Arts du Spectacle Africain: c’est parti!

Désolé, cet article est seulement disponible en English.