Nouvelles d’Afrique

Zambie: ces agriculteurs qui font la fierté de l’Afrique

zambia finalDe retour d’un récent voyage en Zambie, je partage avec vous un reportage sur les changements en cours dans l’agriculture. Retrouvez-ici l’article

Rabat: la cinquième conférence sur le droit et la religion en Afrique

La cinquième Conférence annuelle du Consortium africain pour les études religieuses et juridiques (ACLARS) a eu lieu à Rabat, au Maroc, du 14 au 17 mai 2017. Suite au succès des conférences au Ghana (2013), Afrique du Sud (2014), la Namibie (2015 ) et en Ethiopie (2016), cet événement a été une collaboration de ACLARS avec l’Université internationale de Rabat; le Centre international d’études religieuses et juridiques (ICLRS) de droit de l’Université Brigham Young School, États-Unis; et le Consortium international pour le droit et études religieuses (ICLARS), Milan, Italie.
Ont participé à cet événement qui a connu un grand succèsnt été plus de 100 chercheurs et chefs religieux de l’Algérie, le Bénin, le Botswana, le Cameroun, l’ Egypte, l’ Ethiopie, Ghana, Italie, Côte – d’Ivoire, la Jordanie, le Kenya, le Maroc, le Mozambique, Pays – Bas, au Niger , Nigeria, Sierra Leone, Slovaquie, Afrique du Sud, Turquie, Royaume-Uni, États-Unis et au Zimbabwe.

Un reportage en Italien est disponible à:http://www.nigrizia.it/notizia/la-religione-non-centra

Addis Abeba: 4ème conférence annuelle de Aclars

ACLARS 2016 ADDISPlus de 60 chercheurs, des juristes et des chefs religieux de l’Afrique et de nombreuses autres régions du monde ont pris part à la quatrième Conférence sur droit religion en Afrique, parrainé par le Consortium africain de droit et études religieuses (ACLARS) et tenue dimanche 22 mai au mardi 24 mai 2016 à Addis-Abeba, en Ethiopie. Le thème de la conférence, qui a été organisée par la faculté de droit l’Université d’Addis-Abeba s’est tenue à l’Hôtel Capital, était «Pluralisme religieux, patrimoine et développement social en Afrique ».
Awol Wagris, Ethiopie ministre d’Etat des Affaires fédérales, a prononcé le discours d’ouverture de la conference.

Conférence internationale

Du 21 au 24 janvier une cinquante de chercheurs, d’hommes de d’Eglise se sont penchés à Brazzaville au Congo sur les migrations en Afrique. De façon particulière sur les causes des migrations forcées à l’intérieur du continent et des Africains vers l’étranger.
Un constat: émigrer est un droit de tout homme. Et il faut lutter contre les causes des migrations forcées en Afrique.
brazza 1.png0 kBrazza 2.png 0kbrazza 1.png0 k

Brazza 5

La campagne internationale de collectec de fonds du Cedres sur Radio Vatican

Jean-Baptiste Sourou a été interviewé sur Radio Vatican à propos du Projet: priorité à l’Education et sur l’actuelle campagne internationale de collecte de fonds sur ledit projet.
Cliquer ici pour lire et/ou écouter l’interview

(English) Cedres’ online fundraising campaign to fight mass emigration from Africa through education

Désolé, cet article est seulement disponible en English.

African Communication Research

Avec du retard… mais il est paru!
ACR Cover2
acr paper-- (2)

ACLARS Publication 2015

Chaque année ACLARS publie un receuil d’articles. Dans celui de 2015, il y a mon article sur la place de la femme dans la réligion Traditionnelle Africaine et dans l’Eglise Catholique; une étude comparative. pp.299-305.
aclars 2015 copertinawomen (2)women (3)

Liberté religieuse et pluralisme religieux en Afrique: Perspectives et limites

La troisième Conférence sur le droit et la religion en Afrique a eu lieu à Windhoek, en Namibie, 18-19 mai 2015. Cette conférence mémorable et très réusse portait sur le thème “La liberté religieuse et le pluralisme religieux en Afrique:. Perspectives et limitations” Une soixantaine de participants provenant de 17 pays ont pris part à la conférence, : Royaume-Uni, États-Unis, l’Ethiopie, l’Egypte, le Nigeria, le Bénin, le Ghana, l’Afrique du Sud, le Sénégal, la Namibie, le Rwanda, le Zimbabwe, le Kenya, la Zambie, le Botswana, l’Ouganda, la Belgique.

Les participants ont discuté des sujets tels que:
◾African traditionnelle droit / religion
◾droits de l’homme et de la dignité (y compris les droits des enfants, les handicapés, les personnes âgées et les femmes)
◾Implications de la mondialisation, le néo-libéralisme, la démocratisation, et les États fragiles pour la pratique religieuse dans les sociétés africaines
◾conceptions de la religion et de la liberté dans le contexte africain.
Namibiejpg

Pour plus d’info, cliquer ici:

Droit et Religion en Afrique: La quête du bien commun dans des sociétés pluralistes

stellenboschLes 26, 27 et 28 mai 2014 s’est tenue à Stellenbosch en Afrique du Sud, la deuxième conférence internationale sur Droit et Religion en Afrique. Cette année les participants obt débattu de la quête du bien commun dans des sociétés pluralistes
Quelques 60 chercheurs venus de l’Europe, des Etats-Unis d’Amérique, de l’Asie et de l’Afrique auxquels se sont joints des leaders politiques et religieux locaux y ont pris part.
L’évènement majeur de la rencontre a été la création officielle du ACLARS: Association Africaine pour Etudes de Droit et de Religion. Elle est basée en Afrique du Sud. Le Prof. Sourou a été élu membre du directoire pour une durée de 4 ans.